Le FUMA: une nouvelle dynamique en gestation pour remobiliser la jeunesse Malienne

A ce jour rien n’appartient aux Maliens et au Mali. L’eau, l’électricité, les télécommunications, les hydrocarbures. Les secteurs clés du pays sont tous à terre : Un système éducatif en déphasage avec les besoins du marché, des programmes scolaires incompatibles avec les réalités socioculturelles de notre peuple ; une agriculture en retard ; une Sécurité sous-traitée ; une justice paralysée par la corruption et les politiques ; une Administration lente, minée de corruption et de népotisme ; un système de gouvernance qui favorise l’autocratie et implique très peu le citoyen. La troisième République a tellement échoué qu’aujourd’hui l’existence même du Mali est menacée. C’est fort de ces constats que des jeunes Maliens, soucieux de l’avenir de leur nation ont voulu prendre une part active pour l’instauration de la démocratie dans ce pays.

Africans Rising lance un appel à la mobilisation pour ramener la paix au Cameroun

Le Cameroun, pays d’Afrique Centrale, traverse depuis la fin 2016, une crise profonde qui oppose, dans sa partie anglophone, l’armée à des insurgés qui réclament l’indépendance. Les insurgés qui réclament l’indépendance du Cameroun anglophone ont décidé de faire de Buéa la « capitale » de l’Etat auto-proclamé de l’Ambazonie, non reconnue par la Communauté internationale.

Togo : la liberté d’expression « en souffrance », encore un activiste jeté en prison

  Le Togo reste incontestablement l’une des vieilles dictatures en Afrique. Naturellement, la jouissance des libertés individuelles, même les plus élémentaires des citoyens n’est point garantie.  La liberté d’expression n’existe que de nom dans ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest. Le régime autocratique de Faure Gnassingbé a fini par

Continue reading

Togo: les autorités doivent mettre fin au harcèlement judiciaire contre les militants prodémocratie et les défenseur-ses des droits humains

Africans Rising, Amnesty International et Front Line Defenders appellent les autorités togolaises à abandonner immédiatement toutes les charges relatives à l’exercice pacifique du droit à la libre expression, notamment les accusations de diffamation et de publication de fausses nouvelles, et à libérer tous les membres du Mouvement Nubueke, à moins qu’ils ne bénéficient de procès équitables pour des infractions pénales dûment reconnue par le droit international.

RAPPORT MISSION DE SOLIDARITE AU TOGO

La mission de solidarité est arrivée à Lomé le lundi 09 Octobre 2017 et avait programmé son retour le vendredi 13 Octobre 2017. Tôt le matin, le jour du départ, la DCPJ (Direction Centrale de la Police Judiciaire Togolaise) a appréhendé la délégation d’Africans Rising pour un interrogatoire, a confisqué leurs ordinateurs, téléphones portables et leurs passeports.