PRÉAMBULE
Africans Rising a ses racines dans la Déclaration de Kilimandjaro qui stipule:

  1. L'Afrique est un continent riche. Cette richesse appartient à tout notre peuple et non à une élite politique et économique restreinte. Nous devons lutter pour un développement économique juste et qui englobe l'inclusion sociale et la protection de l'environnement. Nous avons droit à la «vie meilleure» promise par nos gouvernements.
  2. Les Africains ont un héritage varié, riche et puissant, qui est important pour se soigner et réparer les dommages causés par le néolibéralisme à notre humanité et à son environnement. Être africain et adhérer à la philosophie d'Ubuntu devraient être une source de fierté.
  3. La jeunesse africaine est une base essentielle pour la réussite de notre continent et doit jouer un rôle central dans la construction de l'Africans Rising.
  4. La diaspora africaine, qu’elle soit déplacée par l’esclavage et par le colonialisme ou qu’elle fasse partie des migrations modernes, fait partie de l’histoire et de l’avenir de l’Afrique. Ils constituent un réservoir de compétences, de ressources et de passions qu'il convient d'exploiter et d'intégrer à notre mouvement.
  5. Nous nous engageons pour un avenir décentralisé, appartenant aux citoyens, qui construira un soutien et une solidarité pour les luttes locales, responsabilisera les dirigeants locaux et immergera nos militants dans un travail à la base visant à créer des mouvements sociaux au-delà des frontières.
  6. Nous sommes déterminés à créer un mouvement de citoyens responsable devant les groupes que nous représentons et à appliquer les normes les plus strictes en matière de comportement éthique.

ARTICLE 1: NOM
L’organisation est connue sous le nom d’Africans Rising pour la justice, la paix et la dignité (l’appellation abrégée est Africans Rising) et est ci-après dénommée «le Mouvement».

ARTICLE 2: VALEURS, VISION, MISSION, OBJECTIFS

1. Déclaration de valeurs 

    Justice: La réalisation des droits, l'équité, la dignité et le respect.
    Pan Africain: L'intégrité, l'unité et la valeur unique et la contribution des Africains sur le continent et au-delà.
    Solidarité: action et soutien solidaires fondés sur des valeurs et des objectifs communs.
Courage de conviction - activisme: L'impératif d'agir sans crainte des défis et des échecs.
    Démocratique: Un engagement pour une participation, un débat et des différences inclusifs, divers et ouverts.
    Espoir: La conviction que l’action des peuples peut apporter et apportera les changements nécessaires.

2. Énoncé de vision
Le Mouvement envisage l’activisme, la solidarité et l’unité des peuples africains dans l’ensemble de l’Afrique pour construire l’avenir qu’ils souhaitent - un droit à la justice, à la paix, à la dignité et à une prospérité partagée.

3. Déclaration de mission
La mission des mouvements est de travailler avec et de construire, renforcer, soutenir et tirer parti des mouvements de peuples panafricains locaux (à proximité immédiate de la circonscription et du sujet), de sorte que même national ou régional puisse être local) et à la base (appropriation directe et autonome (circonscription concernée par le problème) luttent et se mobilisent en créant des agences décentralisées avec un réseau «decentralisé» pour la justice, la paix, la dignité et la prospérité partagée en Afrique, qui est responsable devant les circonscriptions et respectera les normes les plus élevées en matière de comportement éthique.

4. Objectifs
Les objectifs du Mouvement sont les suivants:

  • Activer, amplifier, intensifier et exploiter les luttes et mouvements locaux
  • Défendre, faire campagne et entreprendre des actions de solidarité et d’activisme
  • Construire des coalitions, des alliances et des réseaux à travers les territoires (local-continental-global) et à travers les diversités (problèmes et circonscriptions)
  • Développer et partager des connaissances et des innovations pour un militantisme et des mouvements efficaces et un développement du leadership
  • Renforcer les capacités des luttes et des mouvements locaux
  • Mobiliser les gens pour qu'ils contribuent (temps, talents, actions ou fonds) aux luttes et mouvements d’Africans Rising

5. Étendue des travaux
Les Africains qui travaillent dans le monde entier s’engageront dans la diversité des problèmes et des groupes constitutifs, conformément à sa vision, à ses buts et à ses objectifs, mais tous ses travaux viseront à contribuer à:

  1. Développer l'espace d'action civique et politique
  2. Lutter pour les droits et les libertés des femmes dans la société
  3. Mettre l'accent sur le droit à l'équité et à la dignité
  4. Bonne gouvernance démocratique et sans corruption
  5. Promouvoir le climat et la justice environnementale

ARTICLE 3: CHAMP D'APPLICATION GÉOPOLITIQUE
Le Mouvement existe pour travailler dans et autour de l'ensemble du continent africain. Conformément à sa valeur et à sa politique du panafricanisme, le mouvement ne sera pas divisé en divisions nationales ou territoriales et n’acquerra pas de modèle fédéral. Cette approche transnationale et panafricaine, au-delà des frontières nationales ou régionales, est au cœur de l'organisation et du fonctionnement du Mouvement. Même s’il est inscrit dans une juridiction nationale, le Mouvement exercera le droit de travailler n’importe où et partout sur le continent africain.

ARTICLE 4: ADHÉSION
4.1. Toute lutte ou tout mouvement local, organisation ou particulier, formel (entité légale enregistrée) ou local (et non légalement enregistré), qui adhère aux valeurs, à la vision, à la mission et aux objectifs du Mouvement peut être affilié au Mouvement.
4.2. Africans Rising aura les deux types d'adhésion suivants:
4.2.1. Affiliés: Les luttes ou mouvements locaux (y compris les entités de la diaspora situées en dehors du continent) officiellement organisés ou légalement enregistrés ou organisés de manière informelle mais non officiellement enregistrés peuvent devenir un affilié du Mouvement par le biais d'une procédure régulière impliquant une candidature des candidats, un soutien des pairs et approbation finale par le collectif de coordination. Les affiliés, y compris les luttes de la diaspora et les mouvements pour l'Afrique, peuvent être ceux organisés au niveau local ou national, ou régional ou continental, et il peut y avoir plus d'un affilié dans une même zone géographique ou géopolitique. Les membres affiliés jouissent de tous les droits et privilèges d’un membre, y compris du droit de vote pour la prise de décision en ce qui concerne les questions liées aux fonctions de la collectivité de membres, comme indiqué à l’article 5.1. Il y aura un vote pondéré pour les membres affiliés sur la base du nombre de leurs membres lors de l'élection des collectifs de coordination.
4.2.2. Associés: les Africains, y compris dans la diaspora, les militants individuels et les sympathisants du Mouvement peuvent être associés du Mouvement selon une procédure régulière, comprenant une candidature des candidats, une approbation par des pairs affiliés et associés et une approbation finale du Collectif de Coordination. Les membres associés auront le droit de vote et tous les autres droits et privilèges d'un membre. Les membres associés auront le droit d’exprimer une opinion (article 8.7) sur toutes les questions liées aux fonctions du Collectif des Membres.
4.3. Les noms et numéros actuels et exacts des membres à tout moment seront publiés de manière transparente et claire sur le Site Web public du Mouvement.

ARTICLE 5: STRUCTURE DU MOUVEMENT
5.1. Le Mouvement aura les trois structures ou formations statutaires et permanentes suivantes. Le Mouvement peut également créer d’autres structures, spécifiques au temps et aux tâches, dans le cadre plus large des trois structures ou formations suivantes:
5.1. 1 Collectif des Membres 
5.1. 2 Collectif de Coordination 
5.1. 3 Comité des Candidatures
5.1. 4 Collectif des Membres

5.2 Les membres du Mouvement, tels qu'ils sont décrits à l'article 4, seront collectivement le Collectif de Membres du Mouvement. Le Collectif de Membres n'est pas organisé en une structure fixe et n'exige pas de réunions collectives physiques pour délibérer et prendre des décisions. Le Collectif de Membres a les cinq fonctions suivantes:
5.2.1. Les Membres du Collectif doivent déléguer au Collectif de Coordination le pouvoir de déterminer et, le cas échéant, d’approuver la modification du statut, mais les deux tiers de la société doivent être présents pour que la modification soit effectuée.
5.2.2. Les Membres du Collectif doivent déléguer leurs pouvoirs au Collectif de Coordination déterminer et, si nécessaire, modifier les positions politiques directeurs de haut niveau et les politiques sur les questions intéressant le Mouvement. 5.2.3.Élire le Collectif de Coordination et renvoyer le Collectif de Coordination dans son ensemble
5.2.4. Les Membres du Collectif doivent déléguer le pouvoir au Collectif de Coordination d'élire le Comité des Candidatures.
5.2.5. Dissolvez le mouvement.

5.3. Collectif de Coordination: le Collectif de Coordination est un comité élu qui assume la responsabilité générale de la supervision et de la gouvernance de la coordination et de la mise en œuvre des stratégies, des plans et des activités du Mouvement.
5.3.1. Le Collectif de Coordination est composé d'un minimum de sept (7) et d'un maximum de treize (13) personnes élues par le Collectif de Membres. Le processus d'élection est décrit à l'article 8.
5.3.2. Le Collectif de Coordination doit toujours, à tout moment, compter au moins 50% de femmes parmi ses membres. Au moins 50% du nombre total des membres du collectif de coordination doivent être des jeunes âgés de 18 à 35 ans inclusivement.
5.3.3. Les membres du Collectif de Coordination auront un mandat maximum de deux mandats de deux ans, après quoi les candidats devront prendre une pause d'au moins deux ans avant de pouvoir prétendre à un nouveau mandat.
5.3.4. Le Collectif de Coordination remplit les fonctions suivantes:

1. Fournir des propositions sur les positions politiques de haut niveau et les orientations politiques pour le vote des membres
2. Assurer la gestion globale du Mouvement, telle que déléguée par le Collectif des Membres et conformément au Statut
3. Superviser l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi, l’évaluation et l’apprentissage des stratégies, plans, finances et audits du Mouvement
4. Veiller à la protection de la réputation et des ressources du Mouvement
5. Mettre en place un secrétariat de coordination et nommer et, au besoin, démettre le coordonnateur ou les coordinateurs du secrétariat et superviser le travail et les opérations du secrétariat
6. Organiser le vote du collectif d'adhésion pour des questions autres que les élections qui relèvent du comité des candidatures.
7. Contrôler la conformité de toutes les sections et de toutes les parties du Mouvement conformément aux dispositions du présent Statut et aux décisions du Conseil.
8. Proposer et rédiger les amendements nécessaires au Statut applicable pour approbation par le Collectif des Membres.
9. Fournir des rapports au Collectif de Membres sur l'état et l'évolution du mouvement, ainsi que sur le travail et les performances du Conseil d'administration et du Secrétariat.

5.4. Comité des Candidatures:
5.4.1. Le premier rôle du Comité des Candidatures est de superviser le processus de nomination et d’élection des candidats à la présidence, au trésorier et aux membres du Collectif de Coordination, en veillant à ce que les compétences appropriées, la diversité régionale, la diversité des sexes et des âges, soient bien composées et équilibrées.
5.4.2. Le deuxième objectif du Comité des Candidatures est de superviser le processus de nomination et de formation du Comité Consultatif.
5.4.3. Le troisième objectif du Comité des Candidatures est d’approuver le Manuel de gouvernance contenant des détails sur le processus, les règles ou les règlements - dans le cadre général du présent Statut que le Collectif de Coordination élaborera et proposera. Le Comité des Candidatures est composé de neuf membres. L’adhésion comprend les éléments suivants:

  • Trois membres seront choisis parmi les participants à la Conférence de validation à Arusha, où la Déclaration de Kilimandjaro, la Charte constitutive d’Africans Rising a été élaborée et adoptée.
  • Trois membres sont choisis parmi les membres généraux.
  • Trois membres sont issus des membres du groupe de travail intérimaire fondateur qui n'ont manifesté aucun intérêt à occuper un poste électif dans le mouvement
  • La composition du Comité des Candidatures doit refléter un équilibre de 40% à 60% entre hommes et femmes, élu par le Collectif de Membres et responsable devant lui, pour un mandat de deux ans, avec un maximum de deux mandats.

5.4.4. Les membres élus du Comité des Candidatures éliront le président selon un processus approuvé à l'unanimité par tous les membres du Comité des Candidatures.

ARTICLE 6: SECRÉTARIAT PANAFRICAIN 
6.1
. Le Secrétariat panafricain est une unité de coordination et de gestion du Mouvement composée d'employés rémunérés et non rémunérés, de stagiaires et de volontaires. Le secrétariat et son personnel, ses stagiaires et ses bénévoles peuvent être dispersés et répartis dans plusieurs bureaux, mais fonctionneront comme une organisation unitaire dirigée par le Coordonnateur du Secrétariat ou par des coordonnateurs du Secrétariat nommés par le Collectif de Coordination.
6.2. Les principales fonctions du Secrétariat sont les suivantes:

  1. Soutenir, permettre, coordonner et mettre en œuvre le travail et le fonctionnement du Mouvement
  2. Soutenir et permettre le fonctionnement du collectif d'adhésion, du Collectif de Coordination, du Comité des Candidatures et mettre en œuvre leurs décisions et directives
  3. Collecter des fonds; d’analyser les «points sensibles» du travail du Mouvement; et assurer la croissance et le développement du Mouvement
  4. Communiquer, convoquer et renforcer les capacités des membres et du Mouvement conformément à la stratégie, aux plans opérationnels et au budget approuvés par le Collectif de Coordination
  5. Remplir toute autre fonction selon les instructions du Collectif de Coordination.

ARTICLE 7: ELECTIONS ET VOTE
7.1. Des élections seront organisées pour les postes de président du Comité de Coordination, de trésorier et de membres, ainsi que de membres du Comité de Nomination lors de la réunion inaugurale. Les membres du Comité de Coordination élisent le président et le trésorier parmi leurs membres.
7.2. Tout Africain engagé dans le mouvement et l'activisme qui n'occupe aucun poste officiel au sein de la structure politique du parti ou des organisations internationales non africaines sera éligible pour se présenter aux élections.
7.3. Sous l'invitation du Comité des Candidatures, toute personne parmi les membres (affiliés ou associés) du Mouvement aura le droit de proposer son nom ou tout autre nom d'adulte éligible et consentant pour tout poste dans la structure du Mouvement.
7.4. Des élections seront organisées pour garantir la composition du Comité de Coordination et du Comite des Candidatures avec des membres et des fonctionnaires compétents, ainsi que le sexe, la génération (axée sur les jeunes), l'équilibre et compétences.
7.5. Le Comité des Candidatures élu par le Collectif de Membres assume la responsabilité générale des élections. Le Comité des Candidatures peut faire appel à une agence externe spécialisée ou à une organisation pour l'aider à mener à bien tout le processus des élections et du vote, y compris la préparation, l'invitation à candidatures, le partage d'informations, les activités éducatives, l'élection proprement dite, le dépouillement du scrutin et l'annonce du résultat final.
7.6. Le Collectif de Coordination élu par le Collectif de Membres assume la responsabilité générale du vote par le Collectif de Membres sur des questions autres que les élections. Le Collectif de Coordination peut faire appel à une agence externe spécialisée ou à une organisation pour l'aider à mettre au point un processus de vote approprié du début à la fin ou seulement une partie spécifique du processus, afin de garantir sa précision et son impartialité.
7.7. Les votes ou les élections au sein du Collectif de Coordination, selon les besoins, seront effectuées par le Collectif de Coordination lui-même, conformément aux processus et aux normes approuvées par eux-mêmes.
7.8. Avant tout vote des membres affiliés du Collectif des Membres, tous les membres associés seront invités à exprimer leurs opinions sur les points sur lesquels les membres affiliés voteront. Les opinions des membres associés sur la question seront partagées de manière transparente avec l’ensemble du Collectif des Membres avant le vote sur la question.
7.9. Toutes les décisions seront prises à la majorité simple des voix, sauf l'approbation ou l'amendement du présent statut; licenciement du Collectif de Coordination dans son ensemble et dissolution du Mouvement, qui nécessitera toujours au moins la majorité des deux tiers des voix.
7.10. Le quorum standard requis pour toute élection ou vote sera de 51% de participation.
7.11. Un système de vote et d'élection électronique sera utilisé à la place des réunions physiques, selon les besoins, et pour garantir une participation maximale au processus.
7.12. Le processus et les normes d'élection et de vote seront développés selon les besoins du Comité des Candidatures et du Collectif de Coordination conformément à leurs fonctions et à leur autorité. Ils seront publiés de manière transparente et communiqués à tous les membres du Mouvement.

ARTICLE 8: MANUEL DE GOUVERNANCE 
8.1.
Le Mouvement développera de manière plus détaillée d'autres règles, règlements, processus et normes relatifs à sa bonne gouvernance démocratique, conformément au présent Statut.
8.2. Le manuel de gouvernance doit être approuvé par le Comité des Candidatures.
8.3. Le manuel de gouvernance et les statuts seront partagés de manière transparente sur le Site Web public du Mouvement.

ARTICLE 9: DISSOLUTION 
9.1
. Le Collectif des Membres peut dissoudre le Mouvement à tout moment pour quelque raison que ce soit, à la majorité des deux tiers au moins des membres affiliés ayant voté pour.
9.2. La résolution de licenciement décrira également clairement la manière dont la dissolution du mouvement aura lieu et comment tous les actifs du mouvement seront éliminés.

ARTICLE 10: RATIFICATION / DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR / TRANSITION
10.1. Ce statut sera approuvé par le groupe de travail intérimaire (IWG) actuel du Mouvement et sera utilisé dans le cadre d'une demande d'enregistrement légal du Mouvement en Gambie conformément à la loi de 2013 sur les sociétés.
10.2 Le groupe de travail intérimaire élira un groupe de Coordination intérimaire
10.3. Le mandat du groupe de travail intérimaire prendra fin après l'élection du Collectif de Coordination
10.4. Dans les 180 jours suivant le jour de l'enregistrement officiel et de l'existence légale du Mouvement, le Comité de Coordination intérimaire diffusera et publiera dans toute la mesure du possible une invitation publique aux luttes et mouvements locaux et aux activistes pour qu'ils deviennent membres du Mouvement ainsi que pour la nomination au Comité des Candidatures et au Collectif de Coordination.
10.5 Le Comité de Coordination engagera une institution indépendante compétente et crédible pour diriger de manière indépendante et libre tout le processus de la première élection du Comité de Candidatures et du Collectif de Coordination, au cours de la même année de l'enregistrement officiel et de l'existence légale du Mouvement 31 décembre 2018.