Parce que nous sommes égaux !

Africans Rising apporte son soutien indéfectible aux mouvements, aux organisations et aux nombreux militants qui luttent contre la pratique actuelle de l’esclavage qui maintient des centaines de personnes dans la servitude en Afrique de l’Ouest. C’est une honte, qu’en 2019, qu’une personne puisse naitre dans ce système de caste inhumain, de subordination et d’exploitation mais, nous restons optimistes par rapport au combat qui est en train d’être mené contre cette injustice.

Le 14 novembre 2019, plusieurs activistes et organisations ont tenu une manifestation historique devant l’ambassade de l’Arabie Saoudite en France pour dénoncer les prêches de l’imam malien Mahamadou Coumba Touré, qui a utilisé des versets du Coran pour justifier l’esclavage. Nous espérons que cette action et beaucoup d’autres inspirerons plus tous les citoyens africains à réfuter et à combattre l’esclavage dans toutes ses formes. Nous exaltons également l'histoire des courageux maliens qui ont refusé l’asservissement et ont survécu aux violentes réactions, parfois forcés de quitter leurs villages et villes pour tout laisser derrière eux et vivre en tant que refugiès dans leur propre pays.  

Cette année, lors de la Journée de la Libération de l’Afrique (25 Mai), le mouvement Africans Rising a pris part à une action contre l’esclavage en partenariat avec l’association TEMEDT, une organisation qui œuvre pour mettre fin à l’esclavage au Mali. Mme Coumba Touré, coordonnatrice du mouvement, s’est rendue à une visite de solidarité à Mambiri pour écouter les témoignages des victimes, particulièrement ceux des femmes sur leur traitement indigne et inexplicable.

A Mambiri, plus de 600 personnes déplacées luttent pour la justice et essayent de reconstruire leurs vies. Dès l’arrivée des refugiés au village, le magnifique chef a déclaré : « Si vous cherchez refuge parce vous avez tué quelqu’un ou vous avez fait quelque chose d’illégale dans ce pays, je ne vous souhaite pas les bienvenus. Mais si la seule raison pour laquelle vous avez été chassés est que vous refusez les conditions d’esclavage, vous êtes les bienvenus. Il y’a de la place pour tout le monde ici. Nous partagerons avec vous le peu que nous avons, nous développerons des liens de parenté, nos enfants pourront se marier entre eux. »

C’est dans cet esprit d’affinité et de partage que nous exhortons les peuples d’Afrique de l’Ouest à agir contre la pratique de l’esclavage qui se déroule actuellement au vu de tous. Nous appelons le président malien Mr Ibrahim Boubacar Keita et le ministre de la justice du Mali, ainsi que les dirigeants de la CEDEAO, de l’UA et de l’ONU à soutenir et accélérer le procès des personnes privées de leur droit de cultiver leur propre nourriture ou avoir accès à leurs propriétés parce qu’ils ont refusé le statut d’esclave et d’adopter une loi anti-esclavage qui criminaliserait la pratique et éviterait toute autre personne d’être victime de ce système violent. En soutien au travail de toutes les associations anti-esclavagistes en Afrique de l’Ouest, nous demandons au Royaume d’Arabie Saoudite en tant que autorité dans la religion de l’Islam de dénoncer l’imam Touré et ses enseignements.

Nous interpellons également les membres du mouvement Africans Rising et nos alliés de prendre part à ce combat pour éradiquer l’esclavage en Afrique de l’Ouest et de répondre spécifiquement au cas du Mali. Aidez-nous à dire au monde entier qu’il y’a aujourd’hui des gens qui agissent violemment pour maintenir leurs voisins dans la subordination en partageant cette déclaration de solidarité avec vos amis et collègues et au sein de vos communautés. Exprimez votre soutien à la campagne anti-esclavagiste au Mali dans vos réseaux sociaux en utilisant les hashtags #Gambana et #Gambanaxu et contribuez financièrement au procès et à la réinstallation des maliens déplacés et terrorisés par l’esclavage en soutenant les mouvements comme Gambana et TEMEDT.

En Solidarité,
Africans Rising

Uncategorized

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>